fbpx

Nomophobie ou la peur de manquer de connexion

La nomophobie «  no mobile phone phobia », est un trouble d’anxiété provoqué lorsque votre téléphone est indisponible.

Niveau de batterie insuffisant ou téléphone introuvable sont des aléas qui provoquent un stress intense chez les utilisateurs dépendants de leur smartphone.

78 % des moins de 25 ans se considèrent accros à leurs portables. La nomophobie toucherait particulièrement les plus jeunes.

Cette maladie est composée de 4 peurs :

  • Ne pas être en mesure de communiquer
  • Perdre sa connexion
  • Ne pas pouvoir accéder à l’information
  • Renoncer au confort

Selon une enquête réalisée auprès de 7 112 utilisateurs de smartphone dans 7 pays, 60 % des utilisateurs admettent dormir leur téléphone à la main, 10 % vont même jusqu’à l’utiliser sous la douche.

Le travail peut être une cause qui pousse les professionnelles à rester connecter.  C’est le cas pour 52 % des cadres qui l’utilisent le soir, le week-end ou pendant les vacances et 38 % l’utilisent pendant les réunions.

 

Des solutions connectées pour déconnecter !

Pour une réelle prise de conscience de ce risque d’addiction, des Journées Mondiales sans téléphones mobiles ont été mis en place le 6, 7 et 8 février.

Pour lutter contre la nomophobie, certaines applications peuvent être télécharger pour calculer votre temps passé sur votre smartphone.

Transférer sa ligne téléphonique est aussi une solution. Vous pouvez externaliser vos appels chez un prestataire d’accueil téléphonique externalisé. 

Une alternative efficace pour rester joignable et accessible tout en vous accordant des moments sans téléphone.

Source : TOPSANTE

Allons à l’essentiel