Text-neck ou la nouvelle maladie des SMS

Avec près de 180 milliards de SMS envoyés par an, le syndrome de « text-neck », touche de plus en plus d’utilisateurs de téléphones portables. Ce syndrome se définit par l’apparition des douleurs cervicales dues aux mauvaises positions de la tête lors de l’utilisation de smartphones, tablettes numériques et autres écrans d’ordinateurs.

Si le nombre de nomophobes ne cesse d’augmenter, selon une étude, plus de 20% d’utilisateurs de téléphones portables affirment passer 2 à 4 heures par jour à l’envoi de textos.

Sachant que notre tête exerce une grande pression sur notre cou et pèse entre 4.5 et 5.5kg, lorsque on l’incline pour envoyer un texto ou consulter notre téléphone, notre tête exerce une pression de plus de 25kg.

Cela a des conséquences au niveau de la santé :

Des pauses technologiques s’imposent

Si pour cela, réduire le temps passé sur votre smartphone est primordial, vous pouvez externaliser l’ensemble de vos appels de manière partielle ou totale. En plus d’un gain de temps, cela va vous permettre de ne plus être dérangé par les sonneries de votre téléphone qui vous inciteraient à utiliser votre smartphone durant de longues minutes.

Adopter une bonne posture est également indispensable. Ainsi, il faut éviter de garder la tête immobile et de trop la baisser.

Il faut également redresser votre cou, et pour cela élever l’appareil à la hauteur du visage apparaît comme une solution judicieuse.

Allons à l’essentiel