fbpx

Post-déjeuner : coup de barre assuré ?

Après déjeuner, il arrive que vous ayez un coup de barre. Ce phénomène est dû à votre mastication, déglutition et l’ensemble des transformations que subissent les aliments qui demandent beaucoup d’énergie à notre organisme.

Selon une étude, 88% des salariés français affirment avoir des coups de fatigue au bureau.

Pour éviter le coup de barre après déjeuner, voici quelques astuces sont à appliquer au quotidien :

  • Consommez des sucres lents : A savoir, plus vous consommez de la nourriture, plus la digestion sera longue.
  • Privilégiez l’eau à d’autres boissons : l’alcool ainsi que les boissons sucrées favorisent la somnolence et la déshydratation
  • Faites une mini-sieste : Si les pics de somnolences surviennent en début d’après-midi vers 14h30/15h, une mini-sieste d’une dizaine de minutes favorise la récupération
  • Ne vous couchez trop tard la veille : Pour bien démarrer la journée, 8 heures de sommeil par nuit sont conseillées.

Enfin, mangez équilibré ! 69% des sondés mettent les féculents en première place pour avoir de la vitalité au cours de l’après-midi. Et,  61% privilégient les fruits et légumes dans leur déjeuner.

Repartir pour récupérer

Pour une meilleure productivité au travail il est essentiel de bien choisir ses tâches après le déjeuner en choisissant plutôt des tâches qui nécessitent un faible niveau de  concentration.

Pendant la journée lorsque vous ressentez une fatigue qui impacte votre productivité, faites le choix de basculer votre ligne chez un prestataire d’accueil téléphonique externalisé.  Avec cette solution, vous pouvez reprendre la ligne quand vous le souhaitez, et éviter le coups de barre du repas de midi ! Grâce au transfert d’appel vous restez concentré sur votre cœur de métier et votre productivité ne sera que meilleure.

Allons à l’essentiel